overall
94
79
style
RATINGS: 975   WEIGHTED AVG: 3.64/5   EST. CALORIES: 345   ABV: 11.5%
COMMERCIAL DESCRIPTION
Urthel Samaranth 12 Quadrium Ale is a malty, full-bodied special Ale, brewed in a way that only Belgian Brewers can. Huge mouthfeel and layers and levels of flavor make Urthel Samaranth the perfect beer for the end of a meal or at the finish of a special day. And when you want something different, Urthel Samaranth 12 Quadrium Ale is with its fine bitterness, definitely something different... Try it! First brewed at Van Steenberge, now brewed at Koningshoeven - La Trappe brewery.

Tick this beer for your profile
  • Currently 0/5 Stars.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5


5
Dolty (15) - SWEDEN - SEP 1, 2006
Tasted on tap at The Rover, Gothenburg, Sweden. Although it may be that this beer might not always travel well-- and I have tasted a mediocre keg of it-- the proper Urthel 12 is simply my favourite beer of them all. It is everything that Belgian Ale should be for me: slightly sweet, rich, full, loaded with malt flavours and complexity. It was perfect-- a Karmeliet of Karmeliets.

5
wnewberr (100) - Huntersville, North Carolina, USA - AUG 31, 2012
The perfect beer. Full body with many interesting layers. Taste immediately makes me think of raisins and alcohol. Aroma has hints of raisins as well. Pours with an amazing head.

5
corkyrory66 (1995) - BELGIUM - JAN 15, 2013
Le seul problème pour donner un avis sur cette bière est de savoir qu’elle est brassée au sein de Bavaria, qui n’est certes pas une valeur en matière de brassage, mais c’est tout de même dans l’enceinte des trappistes de Koningshoeven, donc ça aide un peu... Mais il faut dire tout de suite que cette bière était brassée auparavant chez Vansteenberge, et que nous avons donc affaire à des brasseurs belges... Soyons sérieux, puisque cette bière est très sérieuse (11,5 % abv!!!!), et disons que nous sommes dans l’art du brassage au sens plein du terme … Affichons la donne d’emblée : je vais avoir le très grand plaisir d’accorder à ce breuvage très digne sa 3ème note de 5 sur ratebeer. Pourquoi ? D’abord nous sommes devant une bière quadruple, ce qui doit toujours forcer le respect, et être quadruplement prudent avant d’exprimer un avis … Donc on se calme, on regarde la bouteille : très jolie étiquette avec un zombie barbu qui tient sa pinte comme sa petite amie... Nous savons qu’elle est très jeune puisqu’elle a une ancienneté limitée à 2000... Au verso, nous lisons trois jolis mots « rare quality brew ». Ceci nous met dans l’ambiance indiscutablement.... La belle est d’une belle couleur roux profond avec un rien de châtaigne... Elle est d’une clarté limpide. Les bulles voltigent partout dans le verre, et nous avons au centre la fameuse fontaine des grandes éditions, avec une provision de cartouches fines, fines et pétillantes. La mousse est d’un très beau beige et crémeuse : elle va très rapidement napper le breuvage et le protéger des intrus, qui voudraient nuire à sa saveur... Odeur et arômes superbes de finesse, avec une pointe de whisky, des céréales et des amandes. Le volume d’entrée est soyeux, mais est vite dépassé par la 1ère bouche qui vous prend littéralement d’assaut.. On est sur des épices mais avec un côté plein. Cette bouche n’est pas agressive, mais poivrée et avec un rien de réglisse. La 2ème présente une pointe de sureau et de groseilles noires avec des herbes, mais on vous laisse deviner lesquelles … La 3ème vient à l’équilibre mais très particulier, sur des notes de speyside, témoignant d’un brassage extraordinaire. La longueur témoigne vite de la force alcoolique, mais celle-ci soutient le sujet, preuve toujours des grands brassins. La levure est soyeuse, bien faite, veloutée et d’une finesse ultime. La finale, vous l’avez compris, est entière et parfaitement gracieuse. Comment expliquer qu’un breuvage pareil était en train d’attendre sur ratebeer sa 3ème note maximale ? Il y a des choses étranges dans le monde de la bière.... Des vins de ce niveau-là auraient déjà reçu des avis éclairés de claironneurs qui les auraient placés sur un piédestal en plein milieu du château de Versailles, mais nous, en Belgique, on est comme ça, on boit tranquille et on ne se préoccupe pas de décerner des brevets de qualité outrecuidants, et qui pourtant sont à peine mérités... Petit pays, petites coutumes et petits avis … Qu’on se le dise !!!

5
Lele (556) - Padova, ITALY - JUN 23, 2014
UPDATED: AUG 26, 2014 Ottimo esempio di Quadrupel, anche se sembra quasi una barley wine. Il corpo è strutturato e in bocca si percepiscono chiaramente decise note di frutta secca, cioccolato e marzapane, ma soprattutto note vinose. Da non perdere!

5
Zarrach76 (270) - Grenoble, FRANCE - MAR 19, 2017
Superbe robe cuivrée avec des reflets de feu rubis/orangé et une non moins superbe mousse dense légèrement dorée pour cet exemplaire jeune (date limite à décembre 2019, il y a de la marge !). Très séduisant et appétissant ! Le nez est une belle promesse : alcool enivrant, malts capiteux avec leurs décharges de caramel, de miel, de sirop d’érable, de pain d’épices, de mélasse et de chocolat au lait, les arachides avec la noisette voir la cacahuète (qui rappelle avec les notes de chocolat une certaine pate à tartiner bien connue...), et les fruits avec de grosses notes de fraise, de banane, d’ananas, de gelée de coin, de figue bien mûre, de myrtille, de framboise, de cassis, d’abricot, de pêche de vigne, de mandarine, de citron vert, de pomelo, de raisin sec, de pruneau... Aucun doute, des arômes dignes d’une très grande Quadrupel. En bouche, belle grosse claque... Alcool au top niveau, 11.5% bien emballés et pesés, carbonatation plutôt élogieuse pour des Abt/Quad d’habitude moins vives, texture souple et riche, vineuse et liquoreuse bien entendu cela va de soi et amertume faible ce qui n’est pas une surprise vu l’emprise de l’alcool et des saveurs maltés et fruités. On décèle un petit côté bière au beurre huileux extrêmement agréable qui ajoute de la rondeur tout en légèreté, les saveurs et arômes boisés et résineux arrivent après coup en trainent magnifiquement en longueur. Les saveurs de malts quant à elles persistent tout au long de la dégustation et sont tout simplement magnifiques, sur le caramel, la pomme cuite et le chocolat au lait. Le final est doux, étourdissant, il enveloppe la bouche de manière suave tout en laissant planer des petites pointes d’épices (poivre, cannelle, vanille...) pour notre plus grand plaisir. La levure est quant à elle d’une grande finesse, bien droite dans ses bottes. Rien à redire, cette Urthel Samaranth n’a rien à envier aux autres grandes Abt/Quad Belges. Un régal absolu. Bouteille 33cl, V&B Grenoble.

5
jybi (321) - FRANCE - MAY 15, 2017
Voici une quadruple qui a du coffre. Une chose est certaine, elle ne plaira certainement pas à tout le monde, tant cette Urthel Samaranth est pleine et intense en arôme et en alcool (11,5 % Abv de titrage alcoolique tout de même). Mais atteindre une telle maîtrise dans le brassage pour une bière du genre qui reste équilibrée vaut bien un coup de chapeau à la brasserie Urthel. En verre nous sommes sur un brun aux reflets rubis (EBC aux alentours de 38) avec de très fines bulles donnant naissance à une mousse blanc cassée de 3 mm. Le nez est très complexe, pruneau, candi, et alcool (sur des airs de vieux cognac) s’assemblent majestueusement. D’entrée, les arômes sont pleins et parés d’une grande intensité et d’une formidable tension. Amertume, sucre et alcool sont denses sur des arômes de fruits confits, de sucre candi, de pruneau et de cognac. Mais l’ensemble se tient de façon magistrale sur une homogénéité parfaite. Il s’agit d’ailleurs du point le plus saillant. Et telle une formule 1 pouvant sortir de route à la moindre incartade à très grande vitesse, toute fausse note sur cette Samaranth aurait été un désastre complet. La ligne aromatique n’évolue alors que peu par la suite. L’arrière bouche présente tout de même des notes un peu plus amères. L’alcool, cependant monte progressivement en puissance pour un final très long où l’alcool, franc, envahit entièrement le palais, sur des notes chaudes, puissantes et nobles et sur des variations épicées. Un véritable modèle du genre, qui ne se désaltère pas un après-midi d’été, mais que l’on déguste, le soir, en prenant son temps.

4.8
rampmaster (642) - Alden, New York, USA - JUL 24, 2010
Presentation: It was poured from a brown 11.2oz bottle into a chalice. The bottle has no freshness or born on date, only a bottle number. (k28c7) Appearance: It has a deep reddish burgundy colored body with a small beige head. The body also has a very hazy or cloudy appearance with lots of yeast sediment in it. Its head is short lived and leaves just a small ring of foam on top, around the edge of the glass. Lacing is very minimal. Smell: In the nose I get nice fruity esters of golden raisons, figs, fig cake, liquorish and candy sugar. There is also a mellow brandy like boozy note that surrounds all the nice fruitiness. Taste/Palate: With complexity like this it’s hard to find a place to start. It has a deep rich full body with complex bready and fruity maltiness. Within it there are nice notes of golden raisons, dark sweet cherries, fig/fig cake, red liquorish, caramel and some raw grain maltiness. These notes all slowly reveal themselves with each sip and they are embraced by a pleasant brandy like warmth. The finish is still some what sweet but there are some dryer earthy yeast tones moving in here as well as some lightly spicy hop notes that bring mild bitterness. Its texture has a good firm smooth feel with plenty of soft carbonation to keep thing lively and set up the palate for the next sip. Notes: Overall this is an outstanding Quad in my opinion. Its complex, it’s big, it’s pleasantly boozy, it drinks well, and the only thing I can really pick on here is the head retention and lacing. Well done!!!

4.8
keitto (1) - FINLAND - APR 25, 2017 does not count
0,33 bottle. Started at +6c, really good, but little bit warmer even greater,after 15min or so you get all the flavors. Great with tartar and might be good and easy for hangover. caramel, roasty, brown, cloudy, hazy, heavy cloying sweetness, full body,

4.7
Cybercat (5835) - Georgia, USA - JAN 16, 2007
A very drinkable ale with an inviting, dark honey-gold appearance. The taste is smooth yet sharp, with just a hint of bitterness. Because it is a strong ale, it does have a bite to it, but it goes down very nicely. Worth tracking down.

4.7
jb (3253) - Rochester, New York, USA - SEP 4, 2010
One of my favorite styles and oh boy this seems to be done nicely. Light orange brown, thick head, thick retention, some lacing, very very hazy and small bubbles visible top outside of the tulip glass, truly a beautiful specimen. Nose is toffee, dark fruit, deep boozy sherry/port, brown sugar. Palate is impressive, it comes together beautifully. Starts sugary, bubbly, molasses taste, thick mouthfeel, sour touch, candyish, then a bit hoppy and dry. Beautifully done, start to finish.


We Want To Hear From You



Join us! RateBeer is made by beer enthusiasts for the craft beer community. Your basic membership is free and allows you to read all beer ratings. Click here to create your account... and give your opinion!

Join Us »



Page    1  2 3 4 » 98
Tick this beer for your profile
  • Currently 0/5 Stars.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5